Entreprises du Bâtiment, Maîtres d’Oeuvre et Maîtres d’ouvrage :  Afortech répond à vos risques amiante par un panel de solutions, – que ce soit formation, coaching ou accompagnement personnalisé !

La plateforme Amiante d’Afortech, et deux de ses intervenants- formateurs amiante : Laurent Mauboussin, à gauche, et Dominique Pinto, à droite.

Comment se protéger du risque amiante tout en maintenant son activité ?

Quel est le juste dosage entre maîtrise des risques, réponse aux obligations de formation, et intérêt de procédures internes claires sur le terrain … ?

Pour un organisme de formation tel qu’Afortech, au plus près des besoins des entreprises du Bâtiment, il est indispensable d’avoir une vision globale sur le risque amiante : aussi bien en adressant les intérêts des différents acteurs de l’acte de construire (Maîtres d’ouvrage, Maîtres d’œuvre et Entreprises), que les besoins qui surgissent tout au long de la vie du bâtiment (maintenance, intervention, exploitation).

Et quand on veut aller au-delà des formations pures et simples, de proposer des prestations d’accompagnement et de conseil, pour qu’un Expert vienne sur place, avec les équipes,  mettre en place des modes opératoires précis, à partir d’argumentaires concrets.

Détaillons un peu plus l’offre d’Afortech en matière de prévention amiante, avec Dominique Pinto, l’un des formateurs amiante phares, que nous avons interviewé.

1/ Dominique Pinto, d’une façon générale, en tant qu’intervenant- formateur amiante, pourriez-vous nous dire quels sont d’après vous les plus qu’Afortech apporte aux entreprises, de par le dispositif pédagogique qu’elle a mis en place pour prévenir les risques amiante ?

« Afortech se distingue des autres organismes de formation par la proximité du terrain des intervenants, et par sa capacité à transformer le réglementaire en applicable. C’est-à-dire  que les formations proposées sont menées par des intervenants connectés aux problématiques du chantier, et qui ne font pas que de transmettre un savoir théorique.

La plateforme amiante utilisée est réglementairement obligatoire, aux dernières normes et en parfaite conformité avec ce que la réglementation exige ; mais en plus les intervenants sont des gens qui continuent à aller sur les chantiers, ce qui les rend aptes à expliquer la réglementation dans sa mise en application concrète. Ces formations s’adressent  à tous les métiers exposés, c’est-à-dire toutes les personnes qui interviennent sur des immeubles concernés par la réglementation amiante. »

2/ Souvent les entreprises du bâtiment envoient leurs opérateurs aux formations amiante, qui sont de toute façon obligatoires. Mais pourriez-vous nous dire pourquoi il peut être décisif pour elles d’y envoyer aussi leur encadrement ?

« De toute façon, l’entreprise doit envoyer son encadrement aux formations : c’est réglementaire. C’est une obligation que l’entreprise a à assurer. Le fait que les cadres soient formés  en matière de risque amiante est une garantie de bonnes pratiques des collaborateurs et des opérateurs derrière. »

– C’est aussi pourquoi il est tout aussi fondamental que les Maîtres d’ouvrage et les Maîtres d’oeuvre en comprennent les grands axes, pour que leurs prescriptions et leurs contrôles soient fondés dans la vie d’un projet. L’amiante constitue un problème majeur de santé publique et de santé au travail : ce matériau aux multiples qualités s’est révélé tardivement hautement toxique. Il a été massivement utilisé et le nombre de cancers ne cesse d’augmenter. Interdit en France depuis juillet 1997, il reste présent dans de nombreux bâtiments et équipements antérieurs à cette date. Cela concerne donc beaucoup de bâtiments sujets à rénovation, et les principaux acteurs du terrain, quelle que soit leur position, doivent absolument en comprendre les risques et les mesures de prévention.

3/ D’après votre expérience, les entreprises doivent définir en interne des modes opératoires pour protéger leurs professionnels de l’amiante. Pouvez-vous nous expliquer comment une approche de type Consulting peut les aider à mettre en place ces processus internes ?

« L’entreprise a déjà beaucoup de sujets à traiter ; ses collaborateurs et son encadrement sont souvent multi-tâches. C’est pourquoi la réalisation d’un mode opératoire amiante ne fait souvent pas partie de leur quotidien. L’Expert leur permet, au moins pour les premiers modes opératoires, d’être assistés sur le terrain auprès de leurs opérateurs et de leurs chefs. Une session de Consulting, avec assistance à la rédaction de modes opératoires, sur la base d’argumentaires tracés, va leur amener une méthodologie dont ils pourront s’inspirer pour les procédures complémentaires. Il est plus facile de partir d’une page à moitié écrite, que d’une page blanche ! C’est par exemple le type de prestation que j’ai menée récemment pour une entreprise de climatisation-chauffage-travaux-maintenance : après avoir rencontré l’entreprise et les salariés du chantier, nous sommes allés sur le chantier regarder les méthodes de travail de l’entreprise ; et à partir de cela, nous avons fait le lien entre les méthodes et l’organisation de l’entreprise, et ses exigences réglementaires. »

Interview-vidéo de Pierre-Gilles Amiot, Président de l’entreprise Solvac, au sujet d’une prestation de Consulting que lui a proposé Afortech :

(lien : https://youtu.be/F0EiXW96jSg)

  • Consultez toute l’offre d’Afortech en matière de risque amiante : cliquez ici !
  • Notre offre s’adresse aux Entreprises de construction, mais aussi aux Maitres d’ouvrage et aux Maitres d’œuvre  : Salon amiante des 12 et 13 septembre !