A vos côtés depuis 40 ans, Afortech connait vos métiers et enjeux. Notre offre de formations professionnelles est conçue et sélectionnée par profil, fonction et métier.

  • Parcours de formation personnalisés
  • Stages à la carte à sélectionner selon vos besoins et vos projets
  • Formations courtes
  • Formations qualifiantes
  • Formations certifiantes

Technicien & Compagnon

LEURS MISSIONS, LEURS COMPETENCES ET LEUR OFFRE DE FORMATION Leur profil ? Technicien, Compagnon du devoir, Artisan Leurs missions ? Installer, mettre en service, dépanner, maintenir et optimiser des installations de toutes générations et de toutes marques, maintenir les ouvrages en état (étanchéité…). Leur activité s’exerce sur chantier neuf, de rénovation, chez le client en milieu occupé, lors de missions récurrentes (marché à bons de commandes, contrat d’entretien, de maintenance ou d’exploitation) ou d’interventions ponctuelles de type dépannage. Leurs compétences ? Leur cœur de compétences est l’expertise technique. Mais il est impératif qu’ils respectent les règles de prévention associées à leur activité pour préserver leur santé, leur sécurité et celle de leurs collègues. La qualité de leurs interventions conditionne leur rentabilité. 1er représentants de l’entreprise chez le client, ils portent l’image et la crédibilité technique de celle-ci. Toute opportunité d’affaire doit être transmise à leur hiérarchie. Lorsqu’ils sont expérimentés, il ont un rôle majeur dans l’accompagnement des jeunes en alternance, par le biais de leur rôle de maitre d’apprentissage ou de tuteur. Leur offre de formation ? L’offre de formation qui leur est dédiée est riche, elle met l’accent sur la technique, l’obligatoire/ le réglementaire, le rôle de maître d’apprentissage et la relation clients. __________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Découvrir nos formations
181 Formations

Maîtres d'ouvrage

LEURS MISSIONS, LEURS COMPETENCES ET LEUR OFFRE DE FORMATION Leur profil ?Maîtrise d’ouvrage, Donneurs d’ordre, Clients finals, Propriétaires, Co-propriétaires, Bailleurs sociaux, Collectivités territoriales, Responsables de logements tertiaires petits et grands (magasins, boutiques, …), ... Leurs missions ? Les maîtres d'ouvrage, appelés également « maîtrise d'ouvrage » (MOA) sont des personnes physiques ou morales pour lesquelles un projet est mis en œuvre ou réalisé. Ils en sont les commanditaires. Ils définissent un cahier des charges et par conséquent les besoins, le budget et le calendrier prévisionnel des travaux. La maîtrise d'ouvrage est à l'origine de l'idée de base du projet et représente, à ce titre, les utilisateurs finaux à qui l'ouvrage est destiné. Leurs compétences ? La maîtrise d'ouvrage doit assurer de nombreuses tâches pendant le déroulement du projet : validité de l'opportunité, faisabilité, programmation, budget et modes de financement, autorisations administratives et d’urbanisme, cahiers des charges, recrutement des compétences qui l'assisteront, validation des phases d'études du projet, lancement des appels d’offres, passations des marchés, suivi des opérations techniques et des dépenses, réception des ouvrages (étape juridiquement importante), etc. À défaut de compétence dans un domaine donné (construction de bâtiment par exemple), le maître d'ouvrage confie en général à un "maître d'oeuvre" l'exercice, en son nom et pour son compte, de tout ou partie des attributions de la maîtrise d'ouvrage Leur offre de formation ? Notre offre de formation facilite une prise de responsabilités d'un projet et le développement d’expertises pointues. Elle est regroupée dans le domaine « Formation Métiers", et "Management de chantier et d'affaires". Le domaine de la « Transition énergétique et numérique » les concerne pleinement. Certaines formations «obligatoires / réglementaires » et « techniques métiers » leur sont destinées pour comprendre les métiers qu'ils ont à interfacer, et connaître les normes indispensables aux projets qu'ils mènent. ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Découvrir nos formations
54 Formations

Maîtres d'oeuvre

LEURS MISSIONS, LEURS COMPETENCES ET LEUR OFFRE DE FORMATION Leur profil ? Maîtrise d’œuvre, Assistance à MOA, Architecte, Bureau d’études techniques ou spécialisés, Prescripteurs, Entreprises de conseil ou d’ingénierie, etc. Leurs missions ? La maîtrise d’œuvre (ou maître d’œuvre / MOE) désigne la personne physique ou morale retenue par le maître d’ouvrage en charge de traduire en termes techniques les besoins de ce dernier et de réaliser le projet de travaux dans le respect des conditions fixées par ce dernier et établies dans un contrat. Leurs compétences ? Ils sont chargés par le Maître d’ouvrage de plusieurs missions : – Assister celui-ci dans la mise en place d’un descriptif de travaux. – Assister celui-ci pour la consultation des entreprises et pour la passation des marchés avec les entrepreneurs. – Diriger l’exécution des travaux et en assurer le suivi (réunions de chantier…). – Assister le Maître d’ouvrage aux opérations de réception des travaux. Leur offre de formation ? Notre offre de formation facilite une prise de responsabilités d'un projet et le développement d’expertises pointues. Elle est regroupée dans le domaine de l'initiation aux Métiers, pour le personnel d'encadrement, et "Management de chantier et d'affaires". Le domaine de la « Transition énergétique et numérique » les concerne pleinement. Certaines formations «obligatoires / réglementaires » et « techniques métiers » leur sont destinées pour comprendre les métiers qu'ils ont à interfacer, et connaître les normes indispensables aux projets qu'ils mènent. Egalement, l'initiation aux conséquences juridiques de la vie d'un projet (ex. gestion de la sous-traitance, ...) est importante, de même que l'ouverture à des problématiques telles que la performance énergétique, les contrats de chauffage, etc. ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Découvrir nos formations
54 Formations

Maintenance

LA MAINTENANCE MULTITECHNIQUE : technicité et évolutivité des compétences

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Technicité :

La maintenance multitechnique est aujourd’hui un secteur du bâtiment en pleine évolution. Pour les entreprises, la maintenance préventive et corrective constitue un facteur fondamental de fiabilité de leurs installations. C’est aussi un levier d’optimisation des outils de production et de réduction des coûts. De quelles compétences une entreprise a-t-elle besoin pour réussir sur ce marché de la maintenance ? Bien sûr des compétences techniques de base des différents métiers concernés, avec ses qualifications obligatoires : paramétrage et réglage des installations, installations et désinstallations, contrat de maintenance (chauffage, exploitation énergétique), organisation des équipes, et tout le corpus de formations liées à la transition énergétique et à ses nouvelles normes.

Evolutivité :

L’ évolution de la maintenance s’oriente vers de multiples pistes, nécessitant chacune des aptitudes particulières : relationnel client, dépannage électrique, outils numériques de plus en plus fréquents (GMAO, GTB (état + alarmes)), maintenance préventive ou curative, plan d’entretien d’un bâtiment (copropriété, tertiaire (maintenance multitechnique de 1 à 5), industrie), confort du bâtiment. Les contrats visent de nos jours à fournir l’énergie et à gérer l’économie des consommations, par exemple en offrant une garantie totale pièces et main d’œuvre en longue durée. Ils représentent un chiffre d’affaire pérenne pour l’entreprise, et un avantage pérenne pour le client, au regard du cycle de vie des installations et du traitement des déchets. On parle du CPE : nouveau contrat de performance énergétique. Un vrai marché s’ouvre également dans l’optimisation et l’ajustement des bâtiments post-livraison. Enfin, à plus long terme, des compétences BIM (numérique 3D) vont devenir cruciales pour l’exploitation, notamment aux yeux des gros bailleurs sociaux. L’intégration des objets connectés entraînera une maintenance associée à une plateforme « web service ». Les aptitudes devront couvrir la connectique, ainsi qu’une bonne maîtrise technique et de l’encadrement pour ceux qui veulent évoluer dans la profession. Bref une mine de perspectives pour les professionnels et les entreprises sur ce marché de la maintenance _____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Découvrir nos formations
121 Formations

Couverture

LA COUVERTURE ET L'ETANCHEITE : technicité et évolutivité des compétences

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Technicité :

Le couvreur est souvent considéré comme le « seigneur » du bâtiment, celui qui est en haut. Ses compétences doivent à la fois être physiques et intellectuelles : volumes de matériaux, géométrie dans l’espace, calculs complexes, visualisation et conceptualisation dans l’espace, trigonométrie, maîtrise de l’outil et des matériaux (pentes des chaîneaux, coupes d’ardoise et de bois), maîtrise du jargon professionnel, etc. Il doit également être en forme physique, car le métier requière de l’adresse et de la force. Pour toute ces raisons, un couvreur se doit d’être bien formé, qualifié et encore mieux certifié. Les normes de sécurité sont particulièrement importantes à connaître et à maîtriser : normes pour les mises en oeuvre pratiques (échafaudages de pied, …) et sécurité individuelle. Aujourd’hui, la main d’œuvre qualifiée dans ce domaine est rare et manquante : d’où l’importance d’une valorisation du métier. Rappelons que la question fait débat d’inscrire le geste du couvreur au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité, et de le faire classer par l’Unesco.

Evolutivité :

Mais aujourd’hui la profession de couvreur connaît bien des évolutions, avec la transition énergétique. Notamment la problématique de l’étanchéité. Le métier commence à intégrer des produits complexes (écrans de sous-toiture, isolation), ainsi que les isolants dits minces. Leur mise en oeuvre n’est pas évidente, et peut demander l’avis des chauffagistes … La pose des isolants dis minces doit être correctement réalisée, sous peine de dégrader les performances d’étanchéité attendues du bâtiment. Bref, les compétences requises actuellement touchent donc à l’isolation, à l’étanchéité, au respect des DPUs, aux normes nouvelles de l’ITE (isolation thermique par l’extérieur), et au savoir-faire des métreurs. Par ailleurs, elles concernent également les terrassements (toits terrasses), ainsi que l’isolation extérieure des murs par bardage. Pour information, la végétalisation des terrasses va devenir une obligation sur Paris, et devront retenir les 3 premiers millimètres de pluie sur les toits. ____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Découvrir nos formations
82 Formations

Climatisation

LA CLIMATISATION : technicité et évolutivité des compétences

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Technicité :

Les compétences du métier de climaticien nécessitent de bien connaître les réglementations des fluides frigorigènes, notamment du fait de l’actualité du réchauffement climatique et de l’effet de serre : les notions d’ étanchéité, de maîtrise des types de fluides, tout cela devient d’autant plus important en cette période de transition énergétique. Il s’agit d’être à l’aise avec les mesures de traitement d’air (débits, variations de température, etc.), ainsi qu’avec les normes de sécurité (risques de légionellose, …). Les besoins de climatisation couvrent un grand champ de besoins : rénovation, maintenance, et exploitation. C’est aussi un métier en pleine évolution.

Evolutivité :

le développement des réseaux de froid de centralisation ouvre de nouveaux marchés pour des non-frigoristes. De même, l’innovation technique des nouvelles installations multi-marques et multi-générations (traitement d’eau, traitement d’air, centrales de traitement de moyennes et de grosses puissances) : ces nouveaux besoins couvrent la réalisation, mais aussi le dimensionnement précis des installations, la mesure du confort des bâtiments (sinon on s’aperçoit que les consommations électriques qui peuvent aller du simple au double). Et bien sûr leur maintenance et entretien sur le long terme. A cet égard, le commissionnement, ou commissionning (*), est un service nouveau à la livraison d’un bâtiment : le climaticien accompagne le client pendant deux ans pour suivre ses besoins (adaptation, paramétrages, réglages, adaptés à l’usage du bâtiment) : c’est tout un marché de la maintenance en génie climatique qui se développe et qui va requérir de plus en plus de climaticiens pointus. (*) : Le plan de commissionning définit les moyens à mettre en œuvre pour atteindre les niveaux de performance. Il doit donc comprendre : – les hypothèses de conception (programme fonctionnel, conditions climatiques, occupations, attentes des futurs occupants…) – l’ensemble des normes applicables au projet – les critères de performance en termes de chauffage, climatisation, ventilation, éclairage, eau chaude (rendement, étanchéité, débit…) – la programmation des essais pour s’assurer des performances ____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Découvrir nos formations
125 Formations

Ventilation

LA VENTILATION : technicité et évolutivité des compétences

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Technicité :

Du fait des nouvelles normes et exigences amenées par la transition énergétique, l’étanchéité des bâtiments entraîne des besoins toujours plus sophistiqués en matière de ventilation. En France, une maison neuve sur deux ne respecte pas les exigences réglementaires en matière de débit d’air. C’est ainsi qu’un nouveau métier de « ventiliste » est en train de se développer et de se qualifier. Les compétences du ventiliste couvrent tous les systèmes de ventilation qui permettent de régler les débits d’extraction en fonction de la qualité de l’air : VMC simple flux, VMC double flux, extraction de l’air vicié dans le bâtiment, et entrées d’air frais. Elles nécessitent de maîtriser les dimensionnements des installations, les mesures de débit, le «free cooling » (sur-ventilation nocturne), le confinement de l’atmosphère, etc. C’est un métier qui évolue très vite, en parallèle de l’innovation technologique du secteur.

Evolutivité :

Les réseaux d’air ont besoin d’une étanchéité maximale, sinon il peut y avoir des pertes de débit allant jusqu’à 30 %. Le ventiliste devient peu à peu un métier à part entière, proche du chauffagiste et du climaticien. L’évolution des techniques veut que ces systèmes de ventilation génèrent progressivement les apports en froid dans les bâtiments, et donc rejoignent les exigences des climatisations. De même, les préoccupations autour de la qualité de l’air intérieur amènent à sophistiquer les mesures de la pollution, avec les problématiques de l’évacuation des polluants, et de l’évitement de leur entrée. Bref, des pans entiers s’ouvrent aux besoins de compétences des nouveaux ventilistes. ____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Découvrir nos formations
93 Formations

Plomberie

LA PLOMBERIE ET LE CHAUFFAGE DES PETITES INSTALLATIONS : technicité et évolutivité des compétences

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Technicité :

Il y a trois catégories de plomberie : le dépannage pour le particulier, la plomberie dite de luxe, et la plomberie dite « d’abattage » qui concerne les grands bâtiments. La plomberie de dépannage va de pair, de nos jours, avec les installations de chauffage chez les particuliers. Outre les compétences de base pour la plomberie et le chauffage, la problématique des consommations d’eau est d’actualité : le confort d’une douche avec un faible débit d’eau génère une baisse des consommations, une des exigences des particuliers. Les connaissances techniques doivent porter sur la plomberie de base, les chaudières murales, et les ballons d’eau chaude. La maintenance est essentielle dans ce métier, et représente un créneau porteur et non suffisamment couvert par les entreprises : comme pour les voitures, l’entretien des chaudières et des ballons d’eau chaude est crucial pour leur pérennité.

Evolutivité :

L’innovation technologique et les exigences de la transition énergétique poussent pourtant le métier de plombier à se techniciser rapidement. Par exemple, dans les immeubles neufs, HLMs et autres grands logements, l’ encadrement est souvent incompétent pour les dimensionnements, sans parler des règles, législations, normes de sécurité, connaissance des nouveaux produits). D’où l’importance des stages de dimensionnements pour établir les devis ; mais aussi dimensionnements pour la mise en œuvre (souvent ceux ds réseaux d’eau chaude). De même les normes sanitaires sont à maîtriser : les méfaits de la légionellose pour les bâtiments de soin (ex hôpital Necker), qui entraînent des besoins de maintenance récurrents. Idem pour les installations solaires. En effet, les nouvelles installations de solaire thermiques, celles de récupération des eaus de pluie : tous ces marchés représentent de nouveaux produits, de nouvelles techniques, – et donc un besoin de nouvelles compétences. De plus, dans les travaux neufs, les bureaux d’étude sont souvent plus compétents pour le chauffage que pour la plomberie… Enfin, l’avenir de la plomberie est tiré par le développement des usages de l’eau chaude, le chauffage devenant annexe : la maîtrise des consommations de l’eau chaude, la problématique de la récupération de l’énergie des eaux grises (pompes à chaleur, chauffages thermo-dynamiques, batteries viables dans le collectif), voilà les vrais défis pour les plombiers de demain. ____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Découvrir nos formations
97 Formations

Chauffage

LE CHAUFFAGE DES MOYENNES ET GRANDES INSTALLATIONS : technicité et évolutivité des compétences

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Technicité :

Les compétences techniques de base des chauffagistes consistent à savoir dimensionner les puissances des chaudières, les réseaux (les débits), les installations vertueuses au niveau de leur consommation énergétique. De même, la maintenance permet de pérenniser les installations, et de vérifier les réglages pour éviter les surconsommations abusives. C’est aussi un métier qui évolue rapidement avec les nouveaux moyens des bureaux d’étude, et l’innovation technologique.

Evolutivité :

Avec l’apparition du numérique et du BIM, les maquettes peuvent être faites en 3D, et les artisans chauffagistes vont devoir utiliser de nouveaux outils et produits (par exemple pour les ouvriers : lunettes de réalité augmentée, pour ne pas abimer les réseaux là où ils passent ; pour les artisans, lecture de leurs plans de canalisation en 3D, etc.). Autre piste, les modules thermiques d’appartement : on ne délivre plus du chauffage + de l’eau chaude + de l’eau froide, mais de l’eau chaude sanitaire qui va assurer à la fois l’eau chaude et le chauffage. Enfin, l’intégration des ENR (énergies renouvelables) au chauffage : panneaux solaires thermiques, pompes à chaleur, ballons thermodynamiques, installations complexes… Le futur du chauffagiste va requérir toujours plus de technicité. ____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Découvrir nos formations
128 Formations

Electricité

L'ELECTRICITE : technicité et évolutivité des compétences

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Technicité :

L’électricité, avec ses courants forts et ses courants faibles, et la connectique au sens large, est un vrai marché en soi. Il faut de l’électricité pour faire marcher et dépanner le chauffage, la climatisation, sans parler bien sûr de l’éclairage de base. C’est un métier très technique. Deux normes sont importantes pour la profession : la NF C C15 100, et la NF C 18 510 (habilitation et sécurité électriques) : elles sont cruciales à connaître pour les chargés d’affaires, les bureaux d’étude et les maitres d’œuvre. Sans parler bien sûr des électriciens.

Evolutivité :

Les innovations techniques dans le domaine sont multiples. * la gestion de la consommation et des alarmes par la domotique * la GTB (gestion technique du bâtiment) * la production locale d’électricité et l’auto-consommation, liée au photovoltaïque * la transmission de la connectivité par l’électricité, * la fibre optique * le BIM et le numérique 3D d’une façon générale La profession est très organisée, - en voici quelques grands acteurs : -> le SERCE (Syndicat des Entreprises de Génie Electrique et Climatique) joue un rôle majeur vis-à-vis des grands groupes : au siècle dernier, la période de reconstruction qui succède à la guerre, a été propice à un fort développement économique et à de grands bouleversements techniques. Les entreprises du SERCE ont su monter dans le train, et « investir de nouveaux marchés ». A ce jour, à force d’innovation, elles exercent leur talent dans de nombreux domaines : les unités de production d’énergie (centrales nucléaires, thermiques), la construction et maintenance des réseaux électriques de transport et de distribution d’électricité, l’électrification des lignes de transport ferroviaire, l’électrification et l’optimisation énergétiques des sites de production industrielle, les systèmes de pilotage des installations des bâtiments tertiaires (la GTB), le génie climatique, les réseaux de télécommunication, via notamment le déploiement de la fibre optique, enfin, les services à l’énergie : des audits énergétiques à l’optimisation énergétique des installations (éclairage public, bâtiments…). -> la CSEEE : la Chambre Syndicale des Entreprises d’Equipement Electrique de Paris et sa région est une organisation professionnelle ayant pour objet de représenter les entrepreneurs du secteur, de défendre les intérêts de la profession et d’en promouvoir le savoir-faire. -> la FFIE : La Fédération française des entreprises de génie électrique et énergétique est l’organisation professionnelle qui remplit une mission de représentation, de défense et de promotion des entreprises d’installation électrique affiliées, à l’échelon national et auprès des instances européennes. ____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ ____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Découvrir nos formations
95 Formations

Encadrement de chantiers

LEURS MISSIONS, LEURS COMPETENCES ET LEUR OFFRE DE FORMATION Leur profil ? Chef d'équipe, Chef de chantier, conducteur de travaux, chef de site(s), ... Leurs missions ?Organiser le travail de leur(s) équipe(s), gérer le planning et les moyens car ils sont garants des délais et de la rentabilité, s’assurer du respect des règles de prévention, de sécurité et de santé sur leur périmètre de responsabilité, rendre compte à leur hiérarchie de l’avancée du travail et de tout aléa qui représenterait un risque de dérapage ou dépasserait leurs attributions. Leurs compétences ? Très souvent issus du « terrain », reconnus pour leur savoir-faire technique et leur engagement, ils se voient confier des missions d’encadrement opérationnel qui demandent de nouvelles expertises et un nouveau positionnement. Ils doivent prendre de la hauteur tout en restant humbles, se faire respecter dans leur nouveau rôle, être meneurs d’hommes, être garants de la bonne réalisation technique, transmettre leurs connaissances et savoir-faire à leurs équipes et s’assurer de leur montée en compétences. Leur capacité à dialoguer avec le client et les autres intervenants (coordonnateur sécurité, autres corps d’état …) sera déterminante pour le bon déroulement des opérations. Leur offre de formation ? Notre offre facilite toute nouvelle prise de fonction et facilite la montée en compétences sur des sujets précis. Elle est regroupée dans le domaine « Management d’affaires et d’équipe » et plus précisément dans les sous-domaines « Organisation et gestion de chantier et d’intervention », « communication », « management et commercial – relations clients ». Ils sont également toujours concernés par des formations « obligatoires / réglementaires », et « techniques métiers ». __________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Découvrir nos formations
115 Formations

Encadrement d'affaires

LEURS MISSIONS, LEURS COMPETENCES ET LEUR OFFRE DE FORMATION Leur profil ? Technicien d'études et de chantiers, Conducteur de travaux, Chargé d'affaires, Chargé de clientèle, Responsable d'affaires, Responsables de secteurs, ... Leurs missions ? Repérer ou susciter la demande client, élaborer une réponse, convaincre le client que la solution proposée est la meilleure et qu’elle répond à ses besoins. Piloter le bon déroulement de l’affaire d’un point de vue technique, financier et commercial. En relation étroite avec le client, ils sont également en lien constant avec les responsables de chantier, les responsables de sites, les fournisseurs et/ou les sous-traitants. Leurs compétences ? - Soit issus d’une fonction d’encadrement de terrain ayant démontré leur aptitude à évoluer vers une fonction plus commerciale, financière et managériale - Soit issus d’une école d’ingénieurs, ou d’une filière plus courte (Bac+2) spécialisée dans la technique, la gestion ou la conception d’affaires Pour assurer leurs responsabilités, ils devront mobiliser des compétences solides en conception, pilotage et gestion d’affaires (métré, étude de prix, préparation, lancement, suivi et gestion,…), manager la prévention des risques, être au fait des évolutions réglementaires et techniques, et savoir manager leur équipes, projets et clients. Leur offre de formation ? Notre offre facilite une prise de fonction et le développement d’expertises pointues. Elle est regroupée dans le domaine « Management d’affaires et d’équipe » et plus précisément dans les sous-domaines « conception et conduite d’affaires », « communication », « management » et « commercial – relations clients ». Le domaine de la « transition énergétique et numérique » le concerne pleinement. Certaines formations «obligatoires / réglementaires » et « techniques métiers » leur sont destinées. ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Découvrir nos formations
143 Formations

Direction - Fonctions supports

LEURS MISSIONS, LEURS COMPETENCES ET LEUR OFFRE DE FORMATION Leur profil ? Managers et Dirigeants, Manager d'équipe ou transverse, Directeur d'exploitation, Directeur technique et stratégique, Chef de Fonction Support, ... Leurs missions ? Faire monter leurs équipes en compétence et en autonomie et optimiser leurs ressources ; développer des projets fédérateurs ; gérer des centres de profit ; faire évoluer leur offre de service ou produits en prenant en compte les besoins clients et les évolutions du marché ; développer des offres de services compétitives ; maitriser les évolutions techniques et technologiques (transitions énergétiques et numériques, BIM, …) ; manager les risques financiers, juridiques, prévention sécurité ; maitriser les financements pour leurs clients ; développer leur business. Leur offre de formation ? Notre offre leur permet de réussir leurs présentations, de gérer les priorités, de mieux piloter leur activité grâce à des tableaux de bord, d’être au clair de leurs engagements contractuels, de sécuriser leur entreprise, de fidéliser leurs clients et de se saisir de nouvelles opportunités commerciales, de rendre visible leur entreprise et de développer la croissance de celle-ci. Nos apports pédagogiques et outils leur permettent d’exploiter tout leur potentiel dans leurs relations avec les clients et leurs équipes, et de travailler leur posture de leader. Elle accompagne toute nouvelle prise de fonction et facilite la montée en compétences sur des sujets précis. ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Découvrir nos formations
84 Formations