CDT-GE

Enjeux

Le conducteur de travaux est le chef d’orchestre du chantier du début jusqu’à la fin. Il exerce un métier à responsabilités techniques, financières, commerciales et humaines. Il est l’un des maillons principaux de la chaîne d’encadrement du BTP.

Objectifs pédagogiques

  • identifier, maîtriser et utiliser, dans l’entreprise, l’ensemble des technologies, des techniques et des règles de l’art de sa spécialité,
  • étudier, réparer, organiser et gérer les chantiers de l’entreprise,
  • maîtriser et utiliser les règles qui régissent l’économie du bâtiment et des travaux publics,
  • « se gérer » et gérer les hommes,
  • représenter l’entreprise,
  • affirmer son autonomie de conducteur de travaux génie électrique (chargés d’affaires), sa capacité d’analyse et de critique.

Public

  • Salariés des entreprises du BTP : individualisation du parcours en fonction du  niveau de formation générale et des acquis professionnels.
  • Jeunes de 19 à 26 ans et adultes demandeurs d’emploi de plus de 26 ans titulaires d’un Bac Technologique spécialité énergie ou électrotechnique, Bac PRO ou BTS Électrotechnique, DUT Génie électrique et Informatique industrielle ou Génie thermique et Énergie.
  • Personnes en reconversion professionnelle : sur examen du dossier en fonction des acquis et expériences antérieures.

Prérequis

Être reçu aux tests de sélection. Avoir une entreprise d’accueil pour démarrer  la formation.

Contenu

Technologie et techniques (140 heures) :

  • étude techniques (36 heures),
  • distribution (32 heures),
  • réseaux / sécurité / automatismes (28 heures),
  • éclairage (8 heures),
  • thermique (12 heures),
  • connaissance du risque amiante (4 heures),
  • DAO (12 heures),
  • matériel électrique (8 heures).

 

Organisation / gestion (372 heures) :

  • métré (24 heures),
  • étude de prix (32 heures),
  • préparation de chantier (148 heures),
  • gestion des chantiers informatisée (intégrée à l’organisation et à la gestion) (3 jours),
  • sécurité / analyse des risques (40 heures),
  • qualité (8 heures),
  • environnement (12 heures),
  • développement durable (8 heures).
  • suivi – exécution / gestion – contrôle (20 heures),
  • coordination TCE (8 heures),
  • gestion d’entreprise (24 heures),
  • comptabilité analytique (8 heures),
  • relation avec la banque (8 heures),
  • interconnexion des savoirs (8 heures).

 

Environnement professionnel (76 heures) :

  • l’entreprise, la profession (8 heures),
  • droit du travail (12 heures),
  • marché publics – marchés privés (56 heures).

 

Relationnel (60 heures) :

  • communication écrite (12 heures),
  • management (32 heures),
  • rôle commercial (16 heures).

 

Projet final (56 heures) + jury (8 heures).

Méthodes et moyens pédagogiques

Interactivité alliant théorie et pratique : exposés théoriques, études de cas pratiques et techniques, mises en situation professionnelle, utilisation de l’informatique, constitution de dossiers.

Modalités d’évaluation

Projet final :

  • épreuve écrite en temps limité sur les marchés publics et privés et la gestion d’entreprise,
  • réalisation d’une préparation de chantier visant à évaluer les connaissances techniques, avec l’élaboration d’un budget de chantier et des analyse détaillées de la QSE. Il est également attendu une analyse comparative objective du budget technique et commercial.

 

Jury :

  • la soutenance sera réalisée sur le projet de fin de formation. Elle pourra être complétée, à la demande du jury par un complément de soutenance sur l’un des deux mémoires.
  • c’est le jury paritaire composé de professionnels du BTP et lui seul qui, souverainement, à l’unanimité de ses membres décidera d’attribuer ou non la certification professionnelle de « conducteur de travaux en équipement électrique ».

Profil de l’intervenant

  • professionnels, salariés des entreprises du BTP, qui occupent ou ont occupé des postes d’encadrement et de responsabilités,
  • consultants ou professions libérales, intervenant dans leur domaine spécialisé, et exerçant dans les domaines du BTP.

Les plus

Obtenir une certification professionnelle « Conducteur de travaux en équipement électrique » de niveau III (code NSF 255s), enregistrée au Répertoire National des certifications Professionnelles par arrêté du 19 novembre 2013, publié au JO du 29 novembre 2013.

Matériel

Un ordinateur portable.

Informations complémentaires

Formation certifiante
CPFEligible au CPF

Version

20170622-CRM

Contact

  • Céline Robin Massé 01 40 55 14 34 crobinmasse@afortech.com

Tarifs 2017

  • Nous consulter.

Financement

Éligible aux financements du Compte Personnel Formation (CPF) : code 1644.

Durée

712 heures – 89 jours

Sessions de formation

Dates sur demande, nous consulter.

Horaires

Selon le profil du candidat, des remises à niveau peuvent être proposées.

Pour sélectionner des fiches formation vous devez vous connecter ou créer un compte